Bien-être

Tenir un journal du sommeil pour mieux dormir

Publié le

Vous avez sans doute une petite idée des raisons pour lesquelles il vous arrive parfois de passer de mauvaises nuits. Mais dans le rythme du quotidien, la création d'un journal du sommeil s'avère être un excellent outil pour repérer les bonnes et mauvaises habitudes influant sur la qualité de votre sommeil.

Pourquoi créer un journal du sommeil ?

Le plus souvent présenté sous forme de tableau, la création de ce type d'agenda est préconisé pour les personnes souffrant de réveils nocturnes et/ou de fatigue chronique. En confrontant les habitudes nocturnes et diurnes, il permet de détecter les raisons de ces mal-être. Après quelques jours d'utilisation, des récurrences vont apparaître. Il suffira ainsi d'agir sur les relations de cause à effet pour obtenir un meilleur sommeil.

Comment l'utiliser ?

La première étape consiste à reporter dans le tableau les heures de coucher, les réveils nocturnes et les levers puis d'évaluer la sensation de repos au réveil.
Déterminez ensuite les facteurs pouvant altérer votre sommeil : stress, caféine, écrans avant de dormir, activité physique soutenue en fin de journée... Créez pour chacun d'eux une case en regard de chacune de vos nuits.
La base de votre agenda du sommeil créée, vous pourrez commencer votre "expérience". Soyez régulier dans votre suivi : veillez à le compléter chaque matin et chaque soir. Pour cela, conservez-le à proximité de votre lit.

Faites-vous plaisir !

La tenue d'un journal du sommeil doit avant tout vous permettre d'améliorer votre bien-être. Il ne doit en aucun cas devenir une nouvelle source de stress. Ainsi, ne soyez pas trop pointilleux sur les horaires, l'important reste d'avoir un aperçu des périodes de veille/sommeil. Ne vous imposez pas non plus de gros challenges. Changez vos habitudes petit à petit pour vous améliorer chaque jour. Enfin et surtout, choisissez un carnet qui vous plaît, utilisez des couleurs qui vous inspirent, agrémentez d'illustrations... laissez aller votre créativité. Et si vous ressentez un manque d'inspiration, faites un tour sur les réseaux sociaux. Vous comprendrez rapidement le succès de ces "sleep logs".

Une literie neuve pour un sommeil réparateur

Au-delà des facteurs perturbateurs de la journée, l'usure de la literie a une influence sur la qualité du sommeil. C'est ce qu'a démontré une étude réalisée auprès de dormeurs sains au sommeil fragile et dormant sur une literie de plus de 10 ans*.
En se basant sur un agenda du sommeil et un actimètre, il a été démontré qu'une literie neuve diminue la somnolence diurne et l’activité nocturne. Les raisons : un endormissement plus rapide et un sommeil continu.
Ainsi, si votre journal du sommeil ne vous permet pas de déceler des habitudes à améliorer, la solution peut se trouver dans le changement de votre literie.

* Étude ACTIMAT, infoliterie.com

Cet article vous à plu ?

Retrouvez tous les conseils Grand Litier® dans la rubrique
BIEN ÊTRE ET SOMMEIL
ou en vous inscrivant à la newsletter GRAND LITIER® .