Bien-être

Sport et sommeil, quels bénéfices ?

Publié le

Pourquoi le sommeil rend plus performant ?

Alors que le sommeil paradoxal permet d’assimiler plus facilement les apprentissages moteurs de la journée, un sommeil lent profond de qualité optimise la récupération physique. En dormant mieux, votre corps développera de meilleures aptitudes physiques :

- moins de sensation de fatigue ;
- moins de courbatures ;
- moins d’inflammations ;
- une meilleure tolérance à la chaleur.

Pourquoi faut-il faire du sport pour mieux dormir ?

Réciproquement, faire du sport apporte son lot de bénéfices à votre sommeil :

- un endormissement facilité grâce à l’énergie dépensée, la stimulation hormonale et une meilleure distinction de l’alternance veille/sommeil nécessaire à un rythme circadien (horloge interne) de qualité ;
- une augmentation du sommeil lent profond ;
- une régulation de l’appétit et une stabilisation du poids, facteurs de perturbation du sommeil ;
- Une diminution des apnées du sommeil grâce à la tonification des muscles du pharynx ;
- Une élévation du seuil de la douleur : diminution des maux chroniques dont le syndrome des « jambes sans repos ».

Pourquoi le sport peut perturber
le sommeil ?

Il y a deux cas de figure où le sport peut perturber le sommeil : lorsqu’il est pratiqué à haut niveau ou juste avant le coucher.

D’une part, l’entraînement intensif, dans l’objectif d’une compétition par exemple, génère du stress, impactant le sommeil sur le plan psychologique. D’autre part, la pratique d’une activité sportive intense augmente la température corporelle et le taux d’adrénaline, retardant l’endormissement et l’enchaînement des phases de sommeil.

Jusqu’à quelle heure peut-on faire
du sport ?

Il est recommandé de cesser toute séance de sport 2 h avant le coucher. Ce délai correspond au temps dont le corps a besoin pour faire baisser sa température de manière favorable au sommeil. Si l’on souhaite respecter son rythme biologique, il faut prévoir cet arrêt à 19h, heure à laquelle le corps amorce naturellement sa descente en température.

Dès lors, le sport permettant une meilleure décompression et une régulation de l’appétit, vous trouverez plus facilement le sommeil sans que celui-ci soit perturbé par l’assimilation d’un repas trop copieux.

Le graphique ci-dessous représente différentes phases du rythme circadien. Véritable horloge de notre organisme, ce rythme biologique quotidien régule, entre autres, les différentes fonctions liées à notre forme physique.

Quel sport privilégier en fin
de journée ?

Dans le cas où votre planning ne permet pas de pratiquer du sport bien avant le coucher, privilégiez une activité physique ne nécessitant pas de vigilance trop élevée et pour laquelle l’environnement lumineux peut être tamisé : gym douce, nage tranquille, marche modérée…

Cet article vous à plu ?

Retrouvez tous les conseils Grand Litier® dans la rubrique
BIEN ÊTRE ET SOMMEIL
ou en vous inscrivant à la newsletter GRAND LITIER® .