Comment le cerveau élimine-t-il les toxines  ?

Comme dans le reste du corps, le système nerveux central est débarrassé de ses toxines par un réseau drainant. Cependant, chacun possède un système qui lui est propre. Dans le reste du corps, c’est le système lymphatique qui joue le rôle de « toiletteur » afin d’éliminer les déchets cellulaires. Ce système n’agit pas sur le cerveau, qui demeure en vase clos, protégé par un système complexe qui lui est propre. Sa « toilette » est assurée par un système unique nommé « glymphatique », qui nettoie, entre autre, les toxines responsables de certaines pathologies neurologiques. Ce système de nettoyage est dix fois plus actif en phase de sommeil… d’où la nécessité de soigner la qualité de celui-ci !

Comment favoriser le nettoyage de notre cerveau ?

Une récente étude de l’université américaine de Rochester menée par le chercheur Maiken Nedergaard démontre que la position latérale serait la meilleure pour retrouver un cerveau tout neuf au saut du lit puisqu'elle permet une élimination plus efficace des déchets cérébraux. La bonne nouvelle, c’est qu’elle est la position la plus répandue chez les humains comme chez les animaux : « Il semble que nous ayons adopté la position latérale de sommeil afin de nettoyer le plus efficacement notre cerveau des déchets métaboliques fabriqués lorsque nous sommes éveillés », déclare Maiken Nedergaard.


Vous souhaitez un cerveau tout propre ? Chouchoutez votre qualité de sommeil, en commençant par adopter de bonnes habitudes : une bonne literie de moins de 8 ans d’âge et de grandes dimensions, l’écoute de votre corps, enfin la position dans laquelle vous dormez ! Chien de fusil, chaise, bombe… tout est permis !

Partager cet article :