1. Assurez-vous que votre enfant dort assez

Si votre enfant est excité avant de se coucher, c'est peut-être parce qu'il est fatigué. Le nombre d'heures de sommeil varie d'une personne à l'autre mais on estime que jusqu'à 5 ans, un enfant doit dormir en moyenne 11 à 12 heures par nuit. Certains petits bouts de 5 ans auront également besoin d'une sieste. Essayez donc de faire dormir votre enfant 1 heure maximum en début d'après-midi. Cette courte sieste peut suffire à résoudre l'agitation du coucher.

2. Pas de télé ou de jeu vidéo juste avant d'aller dormir

Loin de préparer un enfant à se coucher, les images d'un film ou les stimulations d'un jeu vidéo retardent la venue du cycle du sommeil. De plus, les informations télévisées ne sont pas adaptées à son jeune âge et peuvent générer de l'angoisse. Pour préparer votre enfant à fermer les yeux, aménagez donc un temps calme d'au moins une demi-heure. Vous pourrez lui lire une histoire ou lui faire écouter des comptines.

3. Vérifiez que votre enfant se défoule assez

Si votre petit rechigne à se coucher, c'est peut-être aussi parce qu'il a un trop-plein d'énergie. Après une journée passée assis à l'école, votre enfant peut avoir envie de se défouler. Si c'est le cas, organisez des sessions de toboggan et de jeux sportifs au parc en rentrant de l'école.

4. Faites le bilan de la journée

Avant de coucher votre enfant, préparez le lit ensemble, choisissez le pyjama : tous ces moments le guideront tranquillement vers l'endormissement. C'est aussi une bonne occasion de parler de ce qui s'est passé dans la journée. Si votre enfant a connu une contrariété ou vécu un événement perturbant, il pourra alors vous en parler. Libéré de ces émotions négatives, il s'endormira plus facilement, sécurisé. 

5. Inventez des rituels pour bien dormir 

Enfin, pour aider votre enfant à fermer les yeux, racontez-lui une histoire. C'est un grand classique qui a fait ses preuves ! Laissez votre petit choisir l'histoire qu'il a envie d'entendre, avant le câlin et l'extinction de la lumière. S'il a peur du noir, imaginez avec lui ce qui peut le rassurer. Une veilleuse sur la table de nuit ? La porte de la chambre qui reste entrouverte ? « Fais de beaux rêves » prononcé à voix basse ? Avec tous ces rituels, vous ferez passer l'heure du coucher en douceur.

Partager cet article :